scooter-3-roues-axa
Le scooter 3 roues a la cote des urbains. Il facilite la vie dans une circulation de plus en plus dense et séduit aussi par son look. Ne vous y trompez pas ! Derrière le côté « bon père de famille » et « confortable », vous conduisez une machine qui peut être puissante : vous convient-elle vraiment ?

Les actus scooter

Le 17/09/2019   2 minutes de lecture

Quand le scooter 3 roues prend l’avantage

Votre permis B suffit pour conduire un scooter 3 roues sous certaines conditions :
Pour les tricycles dont la puissance est supérieure à 15 kW/20 ch., vous devez avoir 21 ans, le permis B depuis 2 ans et suivre une formation de 7 heures.
Au-delà de son caractère obligatoire, la formation de 7H vous apporte les notions essentielles à connaître pour conduire un 3 roues et les bons réflexes de sécurité.

Vous vous sentez en sécurité
Le scooter 3 roues offre une grande stabilité qui vous permet de ne pas poser les pieds au sol lorsque vous vous arrêtez. C’est très utile en ville et vous évite de supporter son poids ! En même temps, ce poids offre une bonne adhérence sur route, y compris quand la chaussée est en mauvais état.
Autres avantages par rapport à un scooter 2 roues : la distance de freinage est plus courte (estimée à – 20 %) et la prise au vent plus faible. L’ABS, l’antipatinage ou un grand pare-brise améliorent également votre sécurité.

Minute prévention
Pensez à votre équipement : gants et casque homologués sont obligatoires pour vous et votre passager.

Il est vraiment pratique
Vous rangez vos casques, sacoche ou quelques courses facilement. Vous pouvez stationner sans utiliser la béquille centrale (système de roll-lock) : encore un plus quand on va de rdv en rdv !
Enfin, comme vous êtes mieux protégé par mauvais temps, vous pouvez vous en servir quasiment toute l’année.

Le scooter 3 roues côté inconvénients

Il est moins maniable
Vous vous faufilerez moins bien dans les embouteillages : un peu plus large qu’un scooter classique et plus lourd, il est moins maniable et parfois moins puissant au démarrage.

Il consomme
Indépendamment de sa puissance, qui dit poids plus important, dit consommation d’essence plus élevée.

Il est cher
Pour un scooter 3 roues neuf, comptez 4 000 € pour un modèle d’entrée de gamme et autour de 8 000 € à 9 000 € pour un Piaggio MP3 ou un Peugeot Metropolis.
Si vous vous tournez vers un modèle électrique, les prix peuvent aller jusqu’à environ 15 000 € pour le Vectrix VX-3.

Jetez un œil à l’assurance

Le scooter 3 roues attire les convoitises
Le scooter 3 roues est très prisé des urbains mais pas seulement, son look et ses équipements font des envieux ! Au-delà de l’assurance obligatoire, n’oubliez pas de l’assurer contre le vol.

Pourquoi penser à la garantie assistance ?
Vous imaginez-vous pousser votre scooter 3 roues, qui pèse autour de 250Kg, jusqu’au premier garage qui pourra vous dépanner ? Si la réponse est non, jetez un œil sur la garantie assistance.

Protégez-vous d’abord !
Le scooter n’offre pas de carrosserie. Même si la Responsabilité Civile est la seule assurance obligatoire, ne sous-estimez pas l’importance d’une garantie corporelle indispensable en cas de blessure.

3 conseils pour vous conforter dans votre choix

Vous montez sur plusieurs modèles en boutique
Osez ! En magasin, n’hésitez pas à monter sur le scooter et vous pencher de chaque côté pour évaluer son poids. L’idéal est de pouvoir poser les pieds à terre : attention donc si vous êtes petit. Et, à l’inverse, si vous êtes plutôt grand, vérifiez le confort de vos genoux.

Vous définissez clairement votre usage
En ville, un scooter 3 roues de 125 cm3 suffit. En revanche, si vous sortez des agglomérations ou empruntez des rocades ou autoroutes, préférez davantage de puissance.
… et vous prenez la route serein !
Dernier point et pas des moindres, n’hésitez pas à effectuer votre formation sur un scooter 3 roues exclusivement. Vous n’êtes pas sûr de vous ? Choisissez une moto-école qui propose (certaines l’imposent) un préstage.

* art. R421-2 du Code de la route

A lire aussi :
vice-moto-scooter-axa
Moto, scooter : que faire en cas de vice caché ?
En savoir plus
Haut de page